À propos

Les albums de L'écarquillé réunissent désormais chaque automne artistes et auteurs autour d'un thème.
Un rendez-vous annuel riche en surprises. Des volumes indisciplinaires sur l'image, où la recherche, dans toutes ses exigences, fraye avec la création. Leur terrain couvre le champ et le hors-champ de l'histoire de l'art. Ils proposent à des auteurs de tous horizons de s'aventurer sur ces friches avec leurs propres outils : ils publient ainsi des textes à la croisée des différents savoirs, suivant une perspective transhistorique. Ils invitent à explorer les espaces de création où l'image se déploie le plus intensément, dans toute sa richesse sémantique. Ces espaces vibrants du visible, ils les envisagent comme matière vivante. Ils mettent au jour leurs dimensions historique, esthétique, anthropologique, symbolique. Ils s'interrogent sur nos capacités à voir et à inventer, à partir de ce que nous voulons voir ou ne pas voir.
Pour y parvenir, chaque album fait place à des études qui témoignent de l'actualité et de la vitalité de la recherche internationale dans toutes les sciences humaines et sociales, dès lors qu'elles se mettent en quête du travail des images, des expériences intérieures qu'elles mobilisent en nous, au-delà de leur seule visibilité. Il explore aussi les variations à travers le temps de la pensée sur l'image, en donnant des traductions en français de textes inédits, disparus ou méconnus, et en les plaçant en situation de dialogue avec le présent. Soucieux d'articuler théorie et empirie, il donne la parole aussi bien aux chercheurs en sciences humaines qu'aux artistes visuels, écrivains, chorégraphes, musiciens.
Face à l'imagerie médiatique, les albums de L'écarquillé désirent redonner toute sa puissance et sa richesse de signifi cation à la création visuelle, abordée au prisme du tracé, de l'empreinte et de la représentation. Ils considèrent l'image comme matière à penser, expérience de vérité, moteur d'énergie et force de transformation.


Rayons : Arts et spectacles > Généralités sur l'art > Essais / Réflexions / Ecrits sur l'art


  • Auteur(s)

    Peter Geimer, Renaud Ego, Guillaume Cassegrain, Georges Didi-Huberman, Jérôme Thélot, Susan Sontag

  • Éditeur

    L'ecarquille

  • Distributeur

    Belles Lettres

  • Date de parution

    30/11/2023

  • EAN

    9782901968061

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    272 Pages

  • Longueur

    16.8 cm

  • Largeur

    24 cm

  • Épaisseur

    2.8 cm

  • Poids

    664 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Renaud Ego

  • Naissance : 1-1-1963
  • Age : 61 ans

Renaud Ego, né en 1963, est l'un des rares spécialistes européens de l'art rupestre d'Afrique australe.

Georges Didi-Huberman

Georges Didi-Huberman est historien de l'art et philosophe ; il enseigne
à l'Ecole des hautes études en sciences sociales. Il est l'auteur de nombreux
ouvrages dont, aux éditions de Minuit, Survivance des lucioles et Ecorces.

Jérôme Thélot

Jérôme Thélot est professeur à l'université de Lyon 3, où il dirige le Centre d'Étude des Dynamiques et des Frontières Littéraires. Il a notamment publié dans la collection « Encre marine » un essai philosophique (Au commencement était la faim, 2005) et un ouvrage sur la photographie (Critique de la raison photographique, 2009). Après Poétique d'Yves Bonnefoy (Droz, 1983), Baudelaire. Violence et poésie (Gallimard, 1993), La Poésie précaire (PUF, 1997), et L'Immémorial (Les Belles Lettres, « Encre marine », 2011), ce livre cherche à fonder la poétique comme philosophie première.

Susan Sontag

Susan Sontag est sans doute l'écrivain américain le plus « européen ». Née en 1933 à New York,
c'est à l'âge de trente ans que Susan Sontag publie son premier roman, Le Bienfaiteur (Le Seuil,
1965), une étude sur la formation de la personnalité. Dans les années 1960, elle écrit pour différents
magazines et revues. Très engagée à gauche, figure de la scène new-yorkaise, elle est proche
d'intellectuels français comme Roland Barthes, auquel elle a consacré un livre (L'écriture même : à
propos de Roland Barthes, Christian Bourgois éditeur). Elle publie en 1977 un essai, Sur la
photographie, où elle s'interroge sur la différence entre réalité et expérience. Elle défend le concept
de « transparence », autrement dit de l'évidence de l'œuvre, avant toute interprétation. Elle publie
L'Amant du volcan (1992) et En Amérique (1999), pour lequel elle a reçu le National Book Award.
Elle a reçu le Prix Jérusalem pour l'ensemble de son œuvre et, en 2003, le Prix de la Paix des
libraires à Francfort. Susan Sontag est décédée en décembre 2004.

empty