À propos

L'artiste est inventeur de lieux.
Il façonne, il donne chair à des espaces jusqu'alors impossibles ou impensables : apories, fables topiques.
Le genre de lieux qu'invente simon hantaï passe d'abord par un travail avec la toile : matériau tactile, outil d'empreintes et de modulations plutôt qu'écran de projection, support, voire l'organisme vivant du "pliage comme méthode", cette procédure que le peintre a développée jusqu'à ses limites extrêmes.

La "toile au travail" est ici présentée comme une fable d'objets textiles - le filet, la maille, le tablier, la faille, la serpillière, le linceul, etc. - oú se raconte l'accouchement du tableau, son entoilement, jusqu'à l'étoilement généralisé qu'impose à nos regards la peinture de hantaï.
Pour cette conversation, le peintre sort d'une longue réserve. ses mots eux-mêmes sont autant de noeuds ou d'étoilements dans le tissu de notre pensée sur l'art.


Rayons : Arts et spectacles > Généralités sur l'art > Essais / Réflexions / Ecrits sur l'art


  • Auteur(s)

    Georges Didi-Huberman

  • Éditeur

    Minuit

  • Distributeur

    Sodis

  • Date de parution

    18/02/1998

  • EAN

    9782707316301

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    124 Pages

  • Longueur

    18.4 cm

  • Largeur

    13.5 cm

  • Épaisseur

    1.2 cm

  • Poids

    160 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Georges Didi-Huberman

Georges Didi-Huberman est historien de l'art et philosophe ; il enseigne
à l'Ecole des hautes études en sciences sociales. Il est l'auteur de nombreux
ouvrages dont, aux éditions de Minuit, Survivance des lucioles et Ecorces.

empty