1000 ans de joies et de peines

Traduction FRANCOIS SASTOURNE  - Langue d'origine : CHINOIS

À propos

Pendant son incarcération en 2011, repensant au fossé d'incompréhension qui s'était creusé entre son père et lui, Ai Weiwei décide d'écrire ses mémoires pour que son enfant n'ait pas les mêmes regrets.
Ai Weiwei est le fils du grand poète chinois Ai Qing, ami de Mao Tsé-Toung. Violemment critiqué lors de la Révolution culturelle, ce dernier est envoyé avec sa famille en camp de travail.
Avec une absolue franchise et beaucoup d'esprit, dans ses mémoires intimes illustrés de cinquante dessins inédits, Ai Weiwei revient pour la première fois sur son enfance, sa jeunesse dans les camps pendant 17 ans, son éveil à l'art, sa formation à New York, son cheminement personnel, son amitié avec Allen Ginsberg ainsi que l'influence de Duchamp et de Warhol sur son travail. Il raconte sa prise de conscience de la puissance révolutionnaire de l'art, la façon dont la vie dans un régime totalitaire a façonné son oeuvre, ses provocations qui lui vaudront d'être incarcéré de nombreuses fois, son exil, et la permanence de son combat contre le système chinois.
À travers une plongée passionnante dans la Chine de Mao Tsé-Toung à aujourd'hui, voici le récit d'un destin hors norme, de l'anonymat au statut d'artiste superstar et figure de l'engagement contre la répression.



Rayons : Littérature générale > Biographie / Témoignage littéraire > Autobiographie / Mémoires / Journal intime

Rayons : Arts et spectacles > Généralités sur l'art > Généralités autre

  • EAN

    9782283034644

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    380 Pages

  • Longueur

    20.5 cm

  • Largeur

    14 cm

  • Épaisseur

    3.5 cm

  • Poids

    650 g

  • Distributeur

    Sodis

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Wei Wei Ai

Né à Pékin en 1957, il est considéré comme le père de l'avant-garde artistique chinoise. De 1981 à 1993, il travaille aux États-Unis où il devient une figure importante de la scène artistique. De retour en Chine, il fédère autour de lui une importante communauté créative et ses œuvres sont exposées dans les plus grands musées du monde. Dans son classement annuel, le magazine Art Review l'a désigné en 2011 comme la figure la plus puissante de l'art contemporain : « Son militantisme a rappelé comment l'art peut atteindre une large audience et se connecter au monde réel ». Ai Weiwei a été arrêté par la police chinoise le 3 avril 2011, ce qui avait soulevé une vague d'indignation à travers le monde. Il n'a reçu l'autorisation de quitter la Chine qu'en juillet 2015.

empty