Beaux Arts Editions

  • Aqua mater, 50 photographies sur l'eau

    Sebastião Salgado

    • Beaux arts editions
    • 6 Avril 2022
  • Pionnières, artistes dans le Paris des Années folles

    Collectif

    • Beaux arts editions
    • 9 Mars 2022

    Le musée du Luxembourg poursuit son exploration des artistes femmes, longtemps marginalisées et discriminées par une histoire de l'art écrite au masculin. Cette fois, ce sont d'artistes femmes de la première moitié du XXe siècle dont il est question. L'exposition montre le rôle primordial qu'elles ont joué dans le développement des grands mouvements artistiques de la modernité. Mettant à l'honneur leurs explorations plastiques, littéraires et conceptuelles, synonymes d'une certaine audace. Pour les artistes, ces prises de risque sont porteuses d'un questionnement sur l'identité féminine, individuelle et collective, et d'une volonté de redéfinir leur position dans la société. Beaux Arts Éditions accompagne l'exposition et revient sur le Paris des années folles, qui accueillent ces « femmes nouvelles », les premières à pouvoir être reconnues comme des artistes, posséder un atelier, une galerie ou une maison d'édition, diriger des ateliers dans des écoles d'art, représenter des corps nus, qu'ils soient masculins ou féminins, et interroger ces catégories de genre. Montrer le rôle des femmes dans l'avènement de l'art et des idées de ces éphémères années 1920, à travers peintures, sculptures, photographies, films, oeuvres textiles et littéraires.

  • Gaudí au musée d'Orsay Nouv.

    Gaudí au musée d'Orsay

    Collectif

    • Beaux arts editions
    • 20 Avril 2022

    Maître de l'Art nouveau et figure artistique majeure de la ville de Barcelone, Antoni Gaudí (1852-1926) est un architecte singulier qui a marqué l'apparence de la Catalogne à la fin du xixe siècle. Il fut l'inventeur d'un tout nouveau style architectural bien reconnaissable, alliant des formes issues de la nature aux techniques structurales les plus modernes. Chaque édifice construit devait s'intégrer parfaitement dans son environnement et était imaginé dans sa totalité, jusqu'au mobilier adapté aux courbes de cette architecture dont l'angle droit ne faisait pas parti du vocabulaire.
    L'exposition et Beaux Arts Éditions s'attarderont sur les sources d'inspirations multiples de Gaudí, sa façon de travailler dans son atelier et ses travaux d'étudiants. La part belle de l'édition sera faite à ses projets barcelonais : les immeubles réalisés pour la bourgeoisie et le mobilier imaginé spécialement pour s'adapter à la courbe des pièces. Et bien sûr, la Sagrada Familia sera mise à l'honneur. Cette église mondialement connue, démarrée en 1884 et pas encore achevée, aura une grande place dans l'édition à travers le chantier monumental qu'elle représente, sa réception mitigée par les Barcelonais de l'époque, ainsi que ses croquis, maquettes et photos.

  • Charles Ray

    Collectif

    • Beaux arts editions
    • 2 Mars 2022

    Après une exposition inaugurale, intitulée sobrement « Ouverture », la Bourse de Commerce continue sa programmation en présentant les artistes phares de la collection Pinault. Ce nouveau rendez-vous sera consacré au sculpteur américain Charles Ray (né en 1953), qui présentera quelques-unes de ses oeuvres emblématiques et certaines spécialement conçues pour le lieu.
    Charles Ray commence sa carrière, dans les années 1980, avec l'art abstrait, puis introduit la figure humaine dans son travail, en mettant toujours au centre de sa recherche la question de l'espace. « La pratique artistique de Ray offre au spectateur une nouvelle expérience du rapport avec le réel et exprime l'intuition fondamentale que la réalité est bien différente de la manière dont nous la percevons, et bien plus complexe. » Beaux Arts Éditions consacrera la première partie de son édition à l'architecture du bâtiment ainsi qu'à sa restauration extraordinaire par Tadao Ando, et la seconde partie à l'artiste majeure qu'est Charles Ray en venant apporter un éclairage sur les oeuvres exposées à la faveur de ce nouvel accrochage à la Bourse de Commerce.

  • Aristide Maillol : la quête de l'harmonie Nouv.

    Aristide Maillol : la quête de l'harmonie

    Collectif

    • Beaux arts editions
    • 20 Avril 2022

    Il a été un peu le mal aimé des musées, oublié depuis 1961, cantonné à sa petite fondation du VIIe arrondissement parisien qu'avait créé la fidèle Dina Vierny. Maillol le classique est de retour pour une juste remise en perspective. D'abord peintre et passionné de décor, notamment de tapisserie, proche des Nabis et de Rodin, le sculpteur fut l'un des chantres du « retour à l'ordre » sa sculpture puisent ses sources dans la culture antique, réinterprétée tout en rondeur et suavité. Dans une perpétuelle quête de la perfection.
    Beaux Arts Éditions revient sur le rôle crucial qu'Aristide Maillol à joué dans la naissance de la modernité au début du XXe siècle, sur l'ensemble de sa carrière en mettant l'accent sur la période féconde et méconnue de l'avant-première guerre mondiale. L'album révèle une nouvelle vision de son processus créatif, notamment grâce à la découverte de dessins et carnets de croquis inédits.

  • Toyen, l'écart absolu au Musée d'Art Moderne de Paris Nouv.

    Toyen, l'écart absolu au Musée d'Art Moderne de Paris

    Collectif

    • Beaux arts editions
    • 20 Avril 2022

    Première rétrospective parisienne et seconde exposition solo en France pour cette artiste praguoise. Née Marie Cermínová (1902-1980), l'artiste prend très tôt le nom de Toyen, dérivé du français « citoyen » et rejoint le groupe d'avant-garde praguois « Devetsil ». Ce dernier prône le poétisme, un accord entre la peinture et la poésie, qui sera la clef de toute son oeuvre. Après la seconde guerre mondiale, Toyen se fixe à Paris où elle se joint aux surréalistes français. Proche d'André Breton et Benjamin Péret elle appartient à cette catégorie d'artistes que Breton qualifiait de « calqueur de rêves ». Ses oeuvres, aussi poétiques que provocantes, oscillent entre le réel et l'imaginaire, le séduisant et le cryptique...
    Beaux Arts Éditions évoque l'oeuvre originale et forte de Toyen, sa personnalité engagée, « rebelle » et rêveuse, son histoire entre la Tchécoslovaquie et la France, ses collaborations et montrera à la fois ses peintures et dessins mais aussi son vaste travail d'illustration, ses collaborations cruciales avec les surréalistes (de Prague à Paris), ses oeuvres érotiques et oniriques pour embrasser tout son oeuvre. Une artiste majeure qu'il était temps de remettre sur le devant de la scène !

  • À l'occasion d'une saison finlandaise dans la capitale, le musée Jacquemart-André présente l'un des artistes les plus emblématiques de la Finlande au tournant des XIXe et XXe siècles : Akseli Gallen-Kallela (1865-1931). Élève de l'Académie Julian dans les années 1880, Gallen-Kallela triompha à l'Exposition universelle de 1900 avec les fresques du pavillon finlandais sur des thèmes tirés de l'épopée du Kalevala, exposa de nouveau à Paris en 1908 avant de s'embarquer pour l'Afrique d'où il ramena une série flamboyante de peintures et aquarelles. Gallen-Kallela expérimenta le naturalisme, le néoromantisme, le symbolisme, l'expressionnisme, sans oublier les arts décoratifs. L'exposition rend compte de son oeuvre foisonnante, à la modernité saisissante, qui célèbre la Finlande glorieuse et majestueuse. Beaux Arts Éditions retrace la carrière de l'artiste, depuis le naturalisme de ses débuts jusqu'au symbolisme des dernières années, avec notamment les peintures du Kalevala (épopée nationale reconstituée entre 1835 et 1849 par le folkloriste Elias Rönnrot d'après la tradition orale des campagnes et en particulier de la Carélie), ses moments clés et ses ruptures profondes, afin de donner toute la mesure de cet artiste atypique et trop méconnu.

  • Picasso, l'effervescence des formes

    Collectif

    • Beaux arts editions
    • 13 Avril 2022

    Le vin et tant de boissons, de la bière au rhum, du porto au Pernod et à l'Anis del Mono, traversent la carrière de Pablo Picasso (1881-1973), comme autant de symboles de l'analogie qu'Apollinaire fixe avec la publication de son recueil de poèmes « Alcools ». Entre fermentation, distillation et ivresse du/des sens, l'art moderne touche au monde de la vigne et des bien nommés spiritueux. Que l'inspiration soit chrétienne ou païenne, qu'elle se réfère au sang du Christ ou aux fruits de la terre, l'univers picassien s'est construit autour du vin et ses semblables, providence qui conforte, galvanise et porte à créer. À chacune des étapes de sa vie, peintre, sculpteur, céramiste, Picasso, en dépit de sa sobriété légendaire, rend grâce au vin, aux bouteilles, aux affiches, aux étiquettes. Des oeuvres marquantes du maître sont rassemblées là par le grand historien de l'art Stéphane Guégan.
    Beaux Arts Éditions s'attachera à faire (re)découvrir la créativité de Picasso qui soumet son univers à d'infinies métamorphoses de formes, de sens et de matières.

  • Nadar, inventeur, entrepreneur et photographe

    Art Faber

    • Beaux arts editions
    • 1 Décembre 2021

    La relation entre arts et entreprise a généré d'innombrables oeuvres. De leurs visions pourtant différentes, artistes et entrepreneurs ont créé des coopérations fécondes, les entreprises fournissant aux artistes supports et sujets, les artistes produisant des oeuvres commandées ou inspirées par le monde économique, oeuvres aujourd'hui rassemblées sous le vocable d'Art Faber. Le XIXe siècle, qui a vu l'émergence de l'économie telle que nous la connaissons aujourd'hui, a bien sûr été particulièrement fécond en oeuvres de l'Art Faber. Une figure s'en détache particulièrement, celle de Nadar, lui-même à la fois entrepreneur hors pair et artiste reconnu, génial inventeur et premier photographe témoin des hommes au travail.
    C'est le portrait de cette figure emblématique de l'Art Faber que propose Beaux Arts Éditions, qui présente Nadar sous toutes les facettes de son travail tant économique qu'artistique.

  • Picasso et les avant-gardes arabes

    Collection

    • Beaux arts editions
    • 6 Avril 2022

    En stock

    Ajouter au panier
  • Des ventes aux enchères, on ne connaît souvent que les records qui font la une des journaux, ou le fameux marteau que les commissaires-priseurs manient depuis toujours.
    Pourtant, ce marché s'est complètement transformé, et son public considérablement élargi, entrainé par les nouvelles tendances de consommation et l'innovation numérique.
    La nécessité d'être en phase avec un public désormais familier des codes du e-commerce et en attente d'expériences différenciantes, conduit en effet les maisons de vente à moderniser leurs pratiques.
    Pour réussir cette transformation, le secteur des enchères dispose de nombreuses cartes à jouer : un maillage exceptionnel sur le territoire à l'heure où la tendance durable favorise les circuits courts, un regain d'intérêt de la part des médias qui lui dédient émissions et reportages, des outils de marketing innovants permettant de toucher un public plus large, sans compter une offre d'oeuvres d'art exceptionnelle, aussi bien en région qu'à Paris, qui favorise les belles découvertes, notamment dans la peinture ancienne.
    Le Conseil des Ventes Volontaires et Beaux Arts Éditions proposent un panorama complet de ce marché en France et à l'international, en mettant en lumière l'effet accélérateur inédit du contexte propre à l'année 2020 sur ses évolutions.

  • Tour eiffel (la)

    Collectif

    • Beaux arts editions
    • 8 Juillet 2021
  • Une histoire de l'art du XX siècle

    Bernard Blistène

    • Beaux arts editions
    • 12 Août 2011

    Un ouvrage complet et indispensable qui présente par ordre chronologique les multiples courants qui ont agité le XXe siècle, sans négliger aucune forme artistique. Bernard Blistène associe à chaque mouvement une série d'oeuvres majeures, les explicite clairement en s'appuyant sur des citations et de multiples illustrations.
    Enfin, une chronologie accompagne chaque chapitre afin de mettre en évidence les synergies qui ont opéré entre les artistes se ralliant à un même mouvement.
    L'auteur, récemment nommé directeur du développement culturel du Musée national d'art moderne (Centre Pompidou), nous entraîne dans différents univers : peinture, sculpture, architecture, bien sûr, mais aussi graphisme, vidéo, design, performances... nous prouvant une nouvelle fois que l'art, a fortiori celui du XXe siècle, est multiple.

    En stock

    Ajouter au panier
  • Dans une enquête documentée auprès des artistes, des collectionneurs, des banquiers ou des contrefacteurs, la journaliste révèle les trafics liés à l'expansion du marché de l'art contemporain. Entre évasion fiscale, blanchiment d'argent et faux, elle dresse un panorama de la marchandisation de l'art.

  • Allemagne, années 1920, nouvelle objectivité August Sander Nouv.

    Allemagne, années 1920, nouvelle objectivité August Sander

    Collectif

    • Beaux arts editions
    • 18 Mai 2022

    En stock

    Précommander
  • Hans Hartung ; la fabrique du geste

    Collectif

    • Beaux arts editions
    • 16 Octobre 2019

    À l'occasion de sa réouverture, le Musée d'Art Moderne de Paris présente une rétrospective du peintre Hans Hartung (1904-1989). L'exposition portera un nouveau regard sur l'ensemble de son oeuvre. Artiste majeur de l'art du XXe siècle, Hartung place l'expérimentation au coeur de son travail. Présenté comme le chantre d'une peinture gestuelle, lyrique et émotionnelle, il se passionne pourtant pour les mathématiques. Les années 1960 marqueront un véritable tournant dans son oeuvre, Hartung inscrit alors sa peinture dans une constante recherche d'innovation technique, notamment par la fabrication de multiples outils. En 1960, il remporte le grand prix de peinture de la Biennale de Venise, atteignant le sommet d'une reconnaissance internationale.
    Beaux Arts Éditions revient sur le rôle essentiel d'Hartung comme précurseur dans l'histoire de l'abstraction. Sa vie et son parcours sont indissociables de ceux d'Anna-Eva Bergman, artiste qu'il rencontre en 1929 à Paris, dont il divorce en 1938, pour se retrouver en 1952. Ils finirent leurs jour au « Champ des Oliviers », avec déjà en tête l'idée de faire de ce lieu, après leur mort, un endroit dédié au rayonnement de leurs oeuvres.

  • Victor Brauner ; je suis le rêve. je suis l'inspiration

    Collectif

    • Beaux arts editions
    • 16 Septembre 2020

    Du 18 septembre 2020 au 10 janvier 2021 Le Musée d'Art Moderne de Paris consacre à Victor Brauner (1903-1966), figure singulière du surréalisme, une importante monographie regroupant plus d'une centaine d'oeuvres, peintures et dessins, dont certaines montrées en France pour la première fois depuis la dernière rétrospective à Paris au musée national d'art moderne en 1972.

    Le parcours chronologique de l'exposition permet de redécouvrir l'univers braunerien, complexe de par la richesse de ses sources et de l'intrication constante de sa biographie avec ses oeuvres. Il se décompose ainsi : une jeunesse roumaine (1920-1925) ; Paris, la rencontre avec l'univers surréaliste (1925-1932) ; L'aventure surréaliste (1933-1939) ; « Les frontières noires » de la guerre (1939-1945) ; Autour du Congloméros (1941-1945) ; Après la guerre (1946-1948) ; Au-delà du surréalisme (1949-1966).

    Né en Roumanie, Victor Brauner participe à l'effervescence artistique de Bucarest dans les années 1920, avant d'intégrer le mouvement surréaliste à Paris en 1933 et jusqu'en 1948, date de son exclusion du groupe. Il est un familier des avant-gardes (expressionnisme, constructivisme et dada), dont la radicalité correspond à son caractère indépendant, jusqu'au glissement progressif vers une peinture surréaliste lors de ses séjours à Paris entre 1925 et 1938, date de son installation définitive. Dès son adhésion au surréalisme en 1933, il participe alors aux manifestations du groupe autour d'André Breton.

    La perte de son oeil en 1938 fait de son Autoportrait, peint sept ans auparavant, une oeuvre prémonitoire : illustration des théories surréalistes, sa peinture revêt alors un caractère magique. La guerre va le contraindre, de par son statut de juif, sa situation irrégulière et son opposition à toute forme d'oppression fascistes et totalitaires, à entrer dans la clandestinité dans le sud de la France, ne pouvant émigrer aux États-Unis. Brauner invoque alors les doctrines les plus secrètes (tarot, alchimie, spiritisme, kabbale) pour se protéger de la France occupée en se réfugiant dans ce monde de rêve où la réalité n'a pas cours donnant à ses oeuvres une dimension mystérieuse. Paradoxalement, cette période de frayeur et de dénuement matériel est d'une grande richesse d'invention techniques (l'usage de la cire et de matériaux de récupération) et de formes.

    L'après-guerre est marquée par une traversée de styles due à sa liberté recouvrée, sans atténuer les angoisses et les tourments des évènements qui l'entourent. D'autres influences se font sentir de la psychanalyse à la pensée sauvage à travers des cycles, comme les Victor de la série Onomatomanie, les Rétractés, puis Mythologies et Fêtes des mères. Il crée un langage nouveau pour donner à voir non pas le réel, mais les ressorts invisibles du monde.

    Le catalogue présente de nouvelles analyses sur l'artiste avec des contributions d'écrivain et historiens d'art tels Georges Sebbag, Fabrice Flahutez, Radu Stern, Sophie Krebs, Camille Morando et Jeanne Brun.

    Conçue par le Musée d'Art moderne, cette exposition sera ensuite présentée à La Barnes Foundation à Philadelphie d'octobre 2020 à janvier 2021.
    Commissaire : Sophie Krebs.
    Commissaires scientifiques : Jeanne Brun et Camille Morando.

  • Amours fous, passions fatales ; trente vies d'artistes

    Collectif

    • Beaux arts editions
    • 6 Septembre 2017

    L'histoire de l'art repose traditionnellement sur l'analyse des styles, des courants ou des techniques. Peut-on décrypter cette histoire à la lumière des sentiments amoureux ? C'est le pari que fait Alain Vircondelet, qui retrace l'histoire de trente couples mythiques. Avec une plume alerte de romancier, l'auteur ajoute une dimension romanesque à ces histoires brûlantes qui font déjà partie de la légende.
    L'ouvrage raconte comment les grandes figures de l'histoire de l'art ont vécu leur relation à l'autre. Des relations souvent très mouvementées : parfois soleil éblouissant, parfois soleil noir et tragique ; mais dans un rayonnement toujours créatif.

  • Les couples mythiques de l'art

    Alain Vircondelet

    • Beaux arts editions
    • 8 Octobre 2011

    Depuis l'époque romantique, l'artiste est associé à cette image du génie créateur solitaire et reclus dans son atelier, incompris et exalté par la frénésie de sa création. Pourtant, l'Autre, muse, égérie, ange gardien, double, miroir, amante ou amant, peut exister et prendre une part importante voir primordiale dans l'OEuvre, en accompagnant l'artiste dans son aventure intérieure et fatale.

    Cet ouvrage entend revenir sur ces couples créateurs, qui ont fait l'histoire de l'art, ces couples discrets, ces muses et modèles que l'on devine derrière un chef-d'oeuvre (ainsi en va-t-il de Hélène Fourment & Rubens, de Camille ou Alice & Monet, de Georgette & Magritte) ; ces couples torrides qui se consument dans une passion amoureuse autant que dans une passion artistique (on pense ici à Camille Claudel & Rodin, à Dora Maar & Picasso, ou Frida Kahlo & Diego Rivera) ; ces couples excentriques : Gala & Dalí, Lee Miller & Man Ray, Niki de Saint Phalle & Jean Tinguely.

    à travers un choix d'une trentaine de couples, l'auteur dévoile ainsi la vie intime et parfois sulfureuse des plus grands artistes, étudie les relations des peintres à leurs modèles, raconte les secrets et coulisses de leur vie. Il fait se rejoindre la grande et la petite histoire à travers une magnifique sélection de chefs-d'oeuvres.

    En stock

    Ajouter au panier
  • Drogue, alcool, maladies, tares, pauvreté, peines d'amour, mélancolie, incompréhension, frustrations, persécutions ou tout simplement malchance... sont autant de maux connus des artistes. La vie ne semble pas les avoir épargnés. Et si pour certains la réalité était parfois moins tragique ? Et si le peintre dit maudit était surtout une image, une posture, cristallisée dans la figure de Van Gogh ou de Courbet ? Cet ouvrage revient sur le destin tragique des plus grands peintres et sculpteurs de l'histoire de l'art. Ce sont près de cinq siècles de malédiction artistique que nous avons choisi de suivre à travers des récits intimes et une magnifique sélection de chefs-d'oeuvre.

empty